Vente immobilière à Toulouse : des pistes pour vérifier la solvabilité d’un acquéreur

Partager sur :
Vente immobilière à Toulouse : des pistes pour vérifier la solvabilité d’un acquéreur

Lors d’une vente immobilière, le bon acheteur est celui qui dispose d’un solide plan et dossier de financement. C’est également celui qui ne risque pas de se rétracter au dernier moment. Vous souhaitez trouver un acquéreur solvable et sérieux ? Voici quelques précautions à tenir compte pour éviter les mauvaises surprises. 

Comment s’assurer de la solvabilité d’un acheteur ?

Après avoir visité votre bien, quelques acheteurs ont décidé de faire des offres d’achat ? Une fois que vous avez un acquéreur sous la main, demandez-lui avant tout une attestation de sa banque. Vous l’aurez compris ! Quand on veut vraiment acquérir une habitation, on s’organise en amont. 

Si l’organisme prêteur a donné au candidat un accord de principe sur le financement de sa future acquisition, c’est bon signe ! Il faut dire que cela est un gage de sécurité pour le vendeur. 

Il est également judicieux de prioriser l’acquéreur ayant un bon dossier de financement et étant éligible aux prêts aidés. Dans tous les cas, toutes ces mesures vont vous permettre de faire le tri avec les acheteurs qui auraient les yeux plus gros que le ventre. 

Les précautions à tenir compte

Restez méfiant avec ceux qui achètent et qui vendent en même temps. Si leur vente échoue, cela veut dire que leur achat aussi. Ainsi pour prévenir toutes mauvaises surprises, demandez à votre acquéreur la copie de son sous-seing privé déjà signé. 

Soyez également vigilant avec ceux qui achètent pendant leur instance de divorce et qui espèrent récupérer un capital après. Il faut souligner que rien n’est joué tant que le divorce n’est pas prononcé ou que l’acte de liquidation de communauté n’est pas signé. 

Pour balayer tous les risques lors de la réalisation de votre projet de vente immobilière à Toulouse, faites-vous accompagner par un professionnel, comme un agent immobilier.